À Propos de Mk Music

 

Réaliser les meilleurs whistles, rivaliser avec les meilleurs facteurs de whistles dans le monde : telle est l'ambition de Misha Somerville, fondateur de MK Music.  

Au fond de son atelier, situé au cœur des Highlands en Écosse, près du Loch Ness, il aura fallu à Misha Somerville plus de mille coups de crayons et autant d'ébauches pour parvenir à imaginer un prototype de Low D whistle satisfaisant.  Entièrement dédié à sa quête, entre deux concerts avec son groupe Scottish Fusion Band Croft No. Five, MK est une histoire de passion. Il ne tarde pas à susciter la curiosité et l'intérêt : en quelques mois, la liste d’attente du MK low D s’étalait déjà sur plusieurs années...

 

 

Les commandes affluent.  Pour y répondre, Misha Somerville va développer des techniques de production innovantes afin de maintenir l’exceptionnelle qualité de fabrication. Les résultats parlent d'eux-mêmes : les techniques les plus modernes et des machines à la pointe de l'innovation se conjuguent au savoir-faire et à la créativité de l'artisan. Pour les personnes impliquées dans le processus de fabrication, cela a tourné à l’obsession.

 

 

J'ai toujours eu le goût des nouvelles expériences musicales. C'est l'essence même de mon inspiration, ce qui m'a encouragé à me lancer dans la conception de whistles : expérimenter, innover et faire émerger de nouveaux concepts. Les instruments de musique -comme la musique elle-même- ont toujours su évoluer au fil du temps pour faire corps avec les représentations esthétiques et sonores des différentes époques. J'ai consacré une grande partie de mon travail à élaborer les instruments que nous connaissons aujourd'hui en adaptant les savoir-faire ancestraux aux technologies actuelles. L'enjeu était de ravir les oreilles des gens avec de nouveaux sons. . Quant à la manière dont évolueront design et sons musicaux dans les prochaines années, je suis résolument optimiste et convaincu que l'évolution ne s'arrêtera pas en si bon chemin. J'attends la suite avec impatience. 

Misha Somerville, Glasgow, 2003.